Jour 16 : Trop de vent, c’est comme pas assez

Cet article est la partie 17 de 17 dans la série Remontée Norfolk - Montréal

Tel que prévu hier, nous avons décidé qu’on resterait à quai aujourd’hui. Les vents annoncées seront de 15 à 18 noeuds, avec des rafales pouvant atteindre 30-32 noeuds. C’est décidément trop pour nous, en fait, c’est trop pour la grande majorité des bateaux de plaisance.

Notre prochaine nav’ est de traverser le Lac Champlain dans presque toute sa longueur Nord-Sud, ce qui représente de 50 à 60 miles nautiques… pas une mince tâche en temps normal. Alors imaginez si on devait se battre contre vents, courant et vagues… non merci!

Malgré tout, c’est une journée ensoleillée… oui, on sent les vents forts brasser les quais mais comme nous sommes tout au sud du Lac Champlain, une partie de moi doit se convaincre qu’on prends la bonne décision … c’est quand même une journée complète qu’on perds … mais le lendemain nous donnerait raison.

On en profite pour visiter un peu la marina : on fait le tour des bâtiments, on emprunte les petits sentiers et on va voir les voiliers au mouillage se faire attaquer par les vagues, tous la proue pointée vers le vent. Un tournoi de pêche a lieu depuis hier, mais la météo n’est pas favorable aux pêcheurs et on en voit plusieurs sortir et revenir aussitôt, découragés par la météo.

De notre côté, après un avant-midi à préparer le bateau pour le lendemain (remplir le diesel, faire notre lavage / séchage, ramasser la cabine), on décide tous d’en profiter pour une sieste en après-midi, car les derniers jours aux écluses ont été demandants. C’est probablement notre premier véritable après-midi de congé à tous depuis le départ!

Ce soir là, Sarah nous prépare des oignons caramélisés qu’on ajoutera à nos burgers sur le BBQ… c’est pas parce qu’on est sur un bateau qu’on peut pas se gâter ?

Et durant la nuit, on aura droit à un concert de didjeridoo, car le vent qui s’engouffre dans le mat couché fait toute sorte de sons ressemblant à ceci…


Navigation des séries← Jour 15 : Écluses 7 à 12 du Canal Champlain

À propos de Jean-Francois

Je gère des entreprise Web, je suis photographe à mes heures et skipper de mon voilier lorsqu'en vacance!

Laissez un commentaire